L’eau

Un bien commun de l’humanité mais qui devient rare et précieux.

Sans eau, point de vie. Pour qu’un arbre fruitier pousse, puis produise des fruits, il lui faut de l’eau.
Sur la Terre, les réservoirs d’eau sont les océans (principalement), les glaciers, les lacs, les nappes phréatiques…
Seules 2.8 % des eaux sur Terre sont douces et donc adaptées à la consommation humaine.
Le corps humain contient 65 % d’eau, soit environ 50 litres d’eau pour un homme de 80 kg. Dans des conditions moyennes, en climat tempéré, l’organisme perd environ 2 litres d’eau/ jour.
Un français consomme environ 55 mètres cube d’eau par an.
Les végétaux chlorophylliens sont de grands consommateurs d’eau.
Celle-ci circule dans le végétal sous forme de sève brute et est perdue par transpiration au niveau des feuilles.
L’Homme utilise l’eau dans l’agriculture, l’industrie et pour un usage domestique. Pour produire une pomme, il faut 70 l d’eau, un verre de lait 200 l d’eau et 1 kg de papier 324 l d’eau.
Chez soi, un bain correspond à 150 à 200 l d’eau consommée, l’utilisation d’un lave-linge de 60 à 120 l d’eau.

Mon frère et moi assis sur la citerne, 1970

Lorsque j’étais petite fille, le village où habitent mes parents n’avait pas encore l’adduction à l’eau potable.
Papa et mon grand-père paternel ont conçu et réalisé une citerne sur pneumatiques. C’est avec cette « citerne mobile » qu’ils allaient chercher l’eau à l’école primaire du village où il y avait un puits.
Nous optimisions vraiment l’usage de l’eau pour nous 4 (un couple et deux jeunes enfants), car nous savions qu’elle était précieuse car disponible en faible quantité.
L’eau est inégalement répartie sur la Terre.
En 2018, 1.2 milliards d’êtres humains (nous sommes 7 milliards sur la planète) n’ont pas accès à l’eau potable.
Alors, si nous avons de l’eau, qu’on peut la boire sans risquer de tomber malade, et qu’en plus, cette eau nous permette de produire de savoureux fruits et légumes, c’est une source de Bonheur.
Ne l’oublions pas !

Elisabeth LANG ©